~~ Club de discussion pour les fans bordelais de visual kei ~~
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Cyberpunk - Australie] Angelspit

Aller en bas 
AuteurMessage
Akira
Admin
Akira

Féminin
Nombre de messages : 53
Age : 29
Localisation : Bordeaux
Date d'inscription : 26/12/2008

MessageSujet: [Cyberpunk - Australie] Angelspit   Lun 16 Fév - 12:42



Présentation :

Angelspit est un Groupe Australien de industrial/electro a forte tendance cyberpunk. C'est LE groupe qu'on qualifie de cyberpunk je dirais même, car il est l'un des seul a l'être autant musicalement que visuellement. Il se sont formé en 2004.
Ils sont deux : Zoog and Destroyx

Je vais les citer pour terminé

"Glamour is made of a substance called 'incredibly hard fucking work'"

- Angelspit

Qu'est ce que le Cyberpunk? (merci wiki)

Citation :
Le terme « Cyberpunk » résulte d'une association de « cyber » (préfixe de cybernétique) et « punk ». Le mot « Cyberpunk » lui-même a été popularisé par Gardner Dozois, éditeur réputé du Asimov's Science Fiction Magazine. C'est le 30 décembre 1984, dans le Washington Post, qu'un article de Dozois intitulé « SF in the Eighties » qualifie de «cyberpunk» le style de l'œuvre de l'écrivain William Gibson, et plus particulièrement de son roman Neuromancien (1984). Il décrivait aussi tout un groupe de jeunes auteurs « bizarres » écrivant dans le fanzine Cheap Truth : Bruce Sterling, William Gibson, Lewis Shiner, Pat Cadigan et Greg Bear. Le « mouvement » cyberpunk était né. Le terme avait cependant été employé plus tôt, en novembre 1983, par l'écrivain américain Bruce Bethke, comme titre d'une de ses nouvelles publiée en novembre 1983 dans le magazine Amazing Science Fiction Stories.

Le « Cyberpunk » est un confluent et conflit des thématiques du hacker, de l'intelligence artificielle et des multinationales se déroulant la plupart du temps dans un futur proche sur Terre ; en opposition avec les récits de science-fiction se déroulant dans une perspective plus large : voyages dans l'espace, découverte de nouveaux espaces, conflits mettant en jeu l'univers connu et inconnu... Le lieu où l'histoire se déroule possède des caractères dystopiques, « punk », en ce sens que les personnages faisant leur possible pour se débrouiller dans un univers désorganisé, où le futur est déjà passé, se retrouvant dans la zone d'incertitude séparant une « presque-apocalypse » et l'univers post-apocalyptique, voient leurs actions se heurter à des intérêts inamovibles, impalpables. L'assimilation du terme « punk » est aussi induite par le slogan de ce mouvement « No Future ! » et par son esthétique à la fois familière et particulièrement agressive (en particulier celle de la branche dite « néo-punk » comprenant notamment le mohawk, la coupe « iroquois »). L'implication politique anarchiste vaut surtout par son opposition à l'organisation des pouvoirs totalement dépourvue d'éthique, très fortement dénoncée et la plupart du temps combattue.

Le Cyberpunk prend ainsi la relève du sous-genre « post-nuke » (post-apocalyptique) au moment même où prend fin la guerre froide et où tombe le mur de Berlin. La peur d'une apocalypse nucléaire est remplacée par celle des OGM, du clonage humain, du tout informatique, des rapprochements entre le réel et le virtuel et des déviances dans lesquelles le capitalisme fou entraîne les progrès de la science. Plastiquement, des œuvres comme Mad Max ou RanXerox placent ces nouvelles thématiques dans un univers naturel ou urbain totalement ravagé et assurent ainsi la transition en douceur.

Voila pour le cyber punk XD Pour citer quelques autres artistes du mouvement ou qui on des influence :

Hide (et oui) ; Marylin Manson ; Nine Inch Nails ; Rob Zombie... et d'autres bien sur.

Style musical

C'est électro, a donf, plutôt deux fois qu'une même. La voix de la chanteuse est agressive, trafiqué, et retrafiqué encore. La voix de son co-équipier s'ajoute parfois a cela et donne parfois des ambiances clairement malsaine. Les paroles sont violente, osée, elles en foutent plein la gueule XD
Ya beaucoup de synthé, des basses très forte, bref, c'est pas un groupe a écouter pour dormir, sauf quand on s'appelle Akira et qu'on s'endort avec du pleymo période medecine cake dans les oreilles...

Esthétique :






Discographie :

2004 : Nurse Grenade
2007 : Krankhaus Special Edition
2008 : Blood Death Ivory

Liens :
Site officiel (possibilité de télécharger quelque musique ^^)
Myspace (possibilité d'écouter quelque musique)

Clip de Vena Cava :